Ma plume

Mes écrits sur le clown

 

Le clown, c’est « presque » nous-mêmes.  Par l’improvisation, ce personnage nous emmène explorer nos joies, nos peurs, nos colères, nos chagrins….Tout en prenant plaisir à jouer, nous pouvons ouvrir tous les tiroirs…et nous libérer de choses qui pèsent. Le clown nous apprend à être là, à être soi et à assumer qui nous sommes. Nous jouons, nous transformons, nous exagérons, nous parodions mais nous exprimons notre vérité. Après avoir bien intégré les règles de jeu et le cadre mis en place, cette forme d’expression permet une grande liberté et une expression sincère et spontanée. Nous jouons avec ce que nous sommes ! Ce personnage est donc un formidable outil artistique et thérapeutique…. Notre clown nous fait du bien !

 

C’est un long travail passionnant qui peut être exploré de multiples façons…Les ateliers clown, dans ma démarche, n’ont pas du tout pour but de transformer les participants en clowns de cirque qui jonglent et qui font des pitreries….Ils joueront et chercheront leur propre clown à travers les différentes improvisations et thèmes proposés. Le but n’est pas d’apprendre à faire rire mais plutôt d’apprendre à aller vers nos émotions, de les traverser pleinement, de les assumer tout en prenant un réel plaisir, voire un amusement, à jouer. Ainsi, mine de rien, on peut accéder au clown qu’on a en soi…et donc à soi…

 

Poèmes écrits en Atelier

 

«  Pas dans l’idée

Mais dans le corps,

Tu vas trouver

Tout ce qui dort…

Ici et maintenant,

Tu donnes ce qui est vrai,

L’Autre mais toi pourtant

Avec aussi ce qui te déplait.

De découverte en découverte,

Le clown ouvre quelques valises,

Tu affrontes joies, secrets comme pertes

Et ton jeu devient alors gourmandise.

A l’écoute de tous ces voyages,

Tu effaceras bien des nuages,

Le soleil qui est en toi rayonnera

Et grâce à ce clown, vraie tu seras. »

« Sur un fil fragile,

Le clown tisse ses trésors,

Maladroit ou habile,

Il est boîte de Pandore.

A l’écoute de ton corps,

Tu découvres tes facettes,

Confiant et sans remords,

Tu sors de ta cachette.

Joue sans vouloir jouer,

Assume tous ces silences,

De la sensation tout naît,

Ainsi ton corps danse.

Avec tous ces personnages

Que tu rencontreras,

Tu ouvriras une page

Et tu l’assumeras.

Si un obstacle survient,

Prends-le comme un défi,

Du clown c’est le chemin,

Il est toute notre vie.

Comme dans nos quotidiens,

Il affrontera joies comme chagrins,

Surtout restons sereins,

Notre Clown nous veut que du bien. »